C'est notre histoire... Notre parcours dans la procréation médicale. Les hauts, les bas de notre quotidien, au jour le jour ou presque... Pour évacuer, pour se souvenir, pour raconter plus tard à cet enfant... Pour que notre galère ne soit jamais oubliée!

mardi 14 octobre 2014

13 mois + 1 jour CT

Rose: 73 cm et 8.880kg
Jade: 73 cm et 8.250kg

Jade n'a pas pris de poids depuis le mois dernier. Rien d'alarmant. Mais comme elle mange déjà très peu, il faut enrichir son alimentation. Pas avec des compléments pour le moment, mais avec du gras. Il faut lui donner plus de calories par jour. Pour combler le fait qu'elle mange peu.

Vaccins méningite et ROR faits. Elles ont hurlé pendant toute l'heure entière de consultation. J'étais au bout du rouleau! Comment font les pédiatres pour supporter des hurlements à longueur de journée? Question d'habitude me répondit ma pédiatre... Chapeau!

Une semaine de crèche plus tard, je suis contente. Qui l'eu cru? Je laisse avec plaisir mes pepettes le matin. Pour le moment, je les ai toujours récupéré le midi. A partir de jeudi, elles feront leurs journées complètes!
Hier matin, trop chouinantes, la "nounou" les a mises à la sieste. Endormissement immédiat. Je les ai révéillée en venant les récupérer.
Ce matin, elles ont joué, ri, gazouillé... pendant toute la matinée. Notre "nounou" était trop fière de me dire qu'elles avaient été au top. Pas un chouinement de la matinée! Génial!

Une semaine de crèche plus tard, ce sont deux petites filles mornivellantes qui rentrent à la maison tous les jours... Autant dire que les usines de sérum phy sont pas prêtes de déposer le bilan avec une maman comme moi. Je passe plus d'une boite par jour (de 40 pipettes). Faites le compte de tout ce que se prennent mes filles dans le nez en une journée...
La pédiatre a bien insisté sur le fait qu'il ne fallait pas hésiter à laver, laver, laver le nez... Même plus que de raison. Alors j'accélère ma cadence!
Pas de fièvre pour le moment ou du moins, pas de fièvre décelée pour le moment (pourvu que ça dure). En fait, depuis que nous avons quitté la néonat, j'ai une phobie du thermomètre. J'ai du prendre leur température peut être 2 fois... A la neonat, on prenait la température avant chaque bib. J'ai ce thermomètre en horreur! Pour le moment, en apparence, tout va bien, pas de couinement persistant... Du coup, je n'ai pas encore dégainé mon thermomètre... Pourvu que ça dure!

Voilà les petites nouvelles en bref...

dimanche 12 octobre 2014

Pas de TV avant 3 ans

Je voulais juste partager cet article affiché chez notre orthophoniste. Il suffit de cliquer sur l'article pour l'agrandir
 
 
 

mardi 7 octobre 2014

La crèche... après

Je ne pensais pas que les laisser serait si difficile... Je me suis toujours plu à dire que j'étais super heureuse que les filles partent à la crèche. Que ça allait être géniale pour elle, que j'allais pouvoir me consacrer à mon projet...
Mais dans les faits... dans la réalité, c'est tout autre chose...

Hier matin, nous sommes allées la mort dans l'ame (pour moi) dans notre toute belle crèche. Aussitôt posées au sol, les filles ont arpenté la pièce et les jouets chacune de leur côté. Jade s'est même offert la fantaisie de draguer un petit "crechiste".
Je suis restée 1h30 avec elles. A les regarder... s'éloigner petit à petit de leur maman. Et ravaler mes larmes en discutant avec notre auxiliaire referante. En lui décrivant les moindres détails de mes poupées... de mes joyaux... Mon Dieu, que c'est dur... J'ai versé quelques larmes tout de même. Contrairement à mes filles. Hier aprem, j'étais en dépression. Ce matin, je vais mieux...
Donc, je suis restée 1h30 avec elles, et comme ça se passait plutôt bien pour les filles, l'auxiliaire m'a suggéré d'aller dans le vestibule. Si je le sentais... Je me suis executée. J'ai écouté. Rien. Mes filles se sont elles seulement aperçues que je n'étais plus là? Elles jouaient avec une dinette... Et Jade a continué de draguer le petit "crechiste"... 20mn plus tard, je suis revenue... Jade a couru (rampé) vers moi avec un grand sourire à la vitesse de l'éclair. Mon cœur fondait...
Que c'est dur!!!!

Aujourd'hui, on faisait la crèche buissonière parce qu'on avait orthophoniste (ouf!). Le mercredi, on a pas crèche. Nous y retournerons donc jeudi...

Je crois qu'en fait, le plus dur pour moi, c'est de voir tous ces nez dégoulinant de morve verte avec des bulles chez tous ces gamins! Personne ne juge donc necessaire de les moucher? Je suis une psychopathe du nez! Je ne supporte pas de voir une impureté dans le nez de mes filles. J'ai toujours peur que ça se transforme en rhino, en bronchio, en otite... Bref, je vous passe toutes mes névroses, mais mes principales névroses viennent du nez... Aussitôt partis de la crèche, les filles se sont pris une pipette de serum phy dans chaque narine, et une lingette desinfectante sur les mains et le visage... Névrosée? Moi?

A terme, les filles iront à la crèche 4 jours par semaine... Le contrat était ainsi établi... En vue de ma reprise le 3 novembre... Sauf que de reprise il n'y aura pas... Alors je me sens vide... Pas de bébés, pas de reprise... Que vais je donc faire? Alors j'ai pas mal de rdv pour mon projet, mais ce n'est pas du temps plein non plus! Et je ne peux pas être trop laxiste avec la crèche, parce que mes places, j'y tiens comme à la prunelle de mes yeux. Parce que nous habitons à la campagne et qu'il n'y a qu'une seule crèche de 20 places pour une 50aine de communes... Je sais que les places y sont très prisées. Je sais que nous avons beaucoup de chance d'avoir ces places. Alors je prends sur moi...

Je suis tellement nostalgique de cette année passée avec elles. Cette entrée en crèche me fait revivre chaque jour, chaque mois, chaque instant passé avec mes filles... Alors je pleure. ça passera, je le sais. ça passe chez toutes les mamans. Je ne pensais vraiment pas être ce genre de personne...

lundi 6 octobre 2014

Mais qui sont ils?

Je suis un peu remontée en ce moment contre meilleure amie n°1...
Qui sont tous ces gens pour nous juger? Savent ils seulement ce que nous avons traversé?

Au détour d'une conversation ce week-end, meilleure amie n°1 m'a pris entre 4 yeux pour me dire en gros, que j'étais trop exclusive avec mes filles, qu'il fallait que je leur lache la grappe, et que l'éducation que nous leur inculquons était trop rigide... Bref, je vous passe tous les détails.

Oui, je suis exclusive avec mes filles. Plutôt devrais-je dire, NOUS sommes exclusifs. Parce que mon homme est pareil. Nous les avons attendues tellement longtemps... On a eu le temps d'avoir ce profond désir d'enfant que n'ont pas forcément toutes les mamans en C1. Après ce put**ain de parcours en PMA, il a fallu qu'on se cogne une grossesse plutôt "de mer*de", avec une belle hospitalisation. Pour donner à la clé, 2 bébés bien prématurés, avec des saloper*ies de maladies pulmonaires bien graves. Alors oui, j'avoue que mes bébés, je les couve de calins, de bisous et d'amour. Pour autant, ça ne les rend pas différentes des autres enfants. ça fait juste que je n'ai pas besoin d'aide pour m'occuper d'elles... Que je nous ne voulons pas les laisser dormir une nuit complète sans nous. Nous voulons les savoir toujours à côté de nous.

Oui, j'aime les enfants bien élevés, polis, respectueux... Alors oui, ça fera partie des choses que nous leur inculquerons. Non, à 1 an elles n'ont pas à regarder la télé! Elles ont des milliards d'autres explorations qui les attendent! Oui, j'aime les laisser évoluer seules, sans trotteur, sans parc, sans une multitudes de jouets bruyants et qui ne servent à rien... Elles ne sont pour autant pas plus débiles que les autres enfants de leur age.

Oui, j'aime que mes filles aient un rythme. J'aime qu'elles réclament à se coucher à 19h30 plutôt que de veiller toute la soirée dans nos pattes en chouinant quand on sort.

Pourquoi chacun est il persuadé d'avoir toujours LA meilleure éducation d'enfants. Chacun fait comme il l'entend avec ses enfants. Je ne lui ai jamais dit que je trouvais sa fille chiante, capricieuse (ça elle le sait, elle s'est même fait convoquer par la maitresse...)... Parce que son éducation ne me regarde pas. Si eux ça leur convient d'avoir une petite fille comme cela, c'est parfait. Mes filles auront probablement des défauts aux yeux des autres. Peu importe. L'essentiel est que nous, nous soyons en accord avec ce qu'elles deviendront. Je ne me permettrai jamais de donner des leçons d'éducation à quiconque!

Et pour remettre le couvert hier soir, elle a encore sorti un truc bien blessant...
Une copine de sport (où nous allons ensemble), est en IAC (la 4ème). Elle est en attente de sa pds. C'est vrai qu'elle m'en parle beaucoup parce qu'elle ne connaît que moi qui soit passée par la PMA. Une autre copine me chope un peu a part en sortant, et me dit "ça y est, ça a fonctionné tout de suite" (pour le petite Troiz...). Elle me dit "Tu crois que je peux le dire à  Machine, ou il vaut mieux que j'attende un peu". Alors je lui dis que ce n'est pas très délicat de lui apprendre en plein pendant l'attente de sa pds (qu'elle sent mal). Que peut être il vaudrait mieux attendre au moins les 3 mois "reglementaires"... Meilleure Amie n°1 se retourne et lui dit "Bah quoi, c'est quand même pas de ta faute si tu peux tomber enceinte tout de suite. Tu fais bien ce que tu veux si tu veux lui dire ou non. Elle a rien à te reprocher...". Ce a quoi j'ai répondu que quand tu n'étais passé par là, tu ne pouvais définitivement pas comprendre...

dimanche 5 octobre 2014

La crèche... avant

Aujourd'hui, c'est le grand jour... On commence l'adaptation à la crèche. C'est la gorge serrée et les larmes aux yeux que j'écris ces quelques lignes...
Je rêvais que mes filles aillent à la crèche. Je suis très heureuse qu'on ait eu ces places. J'ai fait des pieds et des mains pour les avoir. Mais aujourd'hui, je me sens si nostalgique. J'ai passé une année tellement merveilleuse à leurs côtés. Je ne me sens remplie que quand elles sont à mes côtés. Que vais-je faire sans elles?
Mon projet professionnel est en cours, mais les méandres administratifs font que je ne pourrai pas ouvrir avant l'année prochaine.
Il me reste donc 3 mois pour tout de même préparer, et... errer comme une ame en peine... J'aimerais tellement avoir le droit de reprendre une activité en attendant mon ouverture... Mais non, ça, ça m'est impossible... Parce que l'état français est ainsi fait...
Alors je vais errer en pensant à mes petites poupées qui je l'espère, vont bien s'amuser... Et moi... je continuerai de pleurer sur cette si belle année qu'elles m'ont permis de passer...

jeudi 25 septembre 2014

1ère fois...

Il faut bien une 1ère à tout....

Hier, pour la 1ère fois, les filles ont été gardées... Je veux dire, elles ont été gardées avec des moments d'éveil. Parce que sinon, elles sont régulièrement gardées... Je prends bien soin de les coucher, et de revenir à l'heure de leur réveil.. Mais hier, pour la 1ère fois, elles ont été gardées pour de vrai... Enfin, pas tout à fait pour de vrai, parce que la garde à eu lieu chez nous (bah quand même, faut pas exagérer non plus!). C'est ma maman qui a eu l'immense privilège et l'immense angoisse de garder les filles...

Alors, tout le monde me demande pourquoi mes filles n'ont jamais été gardées. On dirait que c'est la plus grosse des tares d'arriver à un an et de ne jamais avoir été gardée. Alors en fait, nous n'avons jamais ressenti le besoin de nous "delester" de leur présence. Elles ont toujours très bien dormi la nuit (pourvu que ça dure), elles n'ont jamais été difficiles la journée (pourvu que ça dure)... bref, en fait, nous n'avons jamais vu aucune raison pour les "donner à garder" à leurs grands parents. Grands parents qui se sentent qui plus est quelque peu débordé rien qu'à voir les filles... Ils les adorent, hein! Mais ils se demandent comment on peut s'occuper de jumeaux... Ma mère à dû oublier qu'avec mon frère nous n'avons qu'un an d'écart...

Bref, hier j'ai dû partir à la capitale aux aurores pour mon futur projet, et Chéri est dans une période de boulot intense, et est donc parti également aux aurores. Ma mère a donc pris le relais. Bon, à 6h du mat le relais est vite pris, parce que les filles dorment encore...
Bref, la journée c'est très bien passée pour les filles (et ma mère), bien que ça commençait plutôt mal. Aucune des deux n'a voulu prendre son bib... Tant pis, elles ont mieux mangé le midi... Alors je vous vois venir... Quoi??? Personne ne leur a jamais donné leur bib??? Alors, je vous coupe tout de suite, si! Mais on a vite coupé court à ça. En effet, les filles prenaient déjà très mal leurs bibs étant bébé (bradys, RGO, IPLV...). Néanmoins, pour satisfaire les grands parents, il nous arrivait de laisser donner le bib. Mais les filles le prenait encore plus mal qu'avec nous. Et qu'une fois qu'elles avaient bu environ 30ml, elles n'en voulaient plus. Et que même si on récupérait le bébé pour tenter de le faire finir, et bien c'était impossible. Sauf que en journée, ça va de mal prendre ses bibs, mais pour la nuit, ça ne nous réjouissait pas trop... Alors on a arreté de faire donner les bibs du soir par d'autres personnes que nous. Sauf que comme les filles ont arrêté les bibs en journée à leurs 4 mois, et bien, plus personne n'a donné de bib à partir de ce moment là... Je vous rassure, il n'en est pas du tout de même avec la petite cuillère. D'ailleurs, elles ont très bien mangé hier avec leur grand mère.

De mon côté, mes filles ne m'ont pas manquées (enfin, façon de parler). Ceci étant, il m'arrive très très souvent d'être séparée d'elle, mais dans ces cas là, elles sont avec mon homme. Par contre, comme je ne les avais pas vue le matin, je peux vous assurer qu'hier soir à la sortie du TGV, j'ai foncé tout ce que je pouvais pour arriver à temps pour le bib du soir, avec les larmes aux yeux d'excitation à l'idée de revoir mes bébés...

Les filles commenceront la crèche le 6 octobre. Je n'appréhende pas de les laisser. Je suis même très heureuse qu'elles aient enfin l'autorisation, le fameux St Graal, le certificat médical qui leur ouvre les portes de la garde collective!

dimanche 14 septembre 2014

1 an... 12 mois... ma vie...

13 septembre 2014...

Il y a un an...

Il y a un an, j'étais à 32+4 SA...
Il y a un an, je vivais le plus magique des jours de toute ma vie...
Il y a un an, je vivais le plus triste des jours de toute ma vie...
Il y a un an, j'ai failli perdre une de mes toutes petites filles...
Il y a un an, je ne réalisais pas encore bien ce qui nous tombait sur la tête...
Il y a un an, nous savions qu'il était beaucoup trop tôt, mais qu'importe...
Il y a un an, nous vivions l'excitation de rencontrer enfin nos bébés...

Aujourd'hui, je sais que je n'aurais pas survécu à la perte de mon bébé...
Aujourd'hui, dès que je la regarde, je me dis qu'on aurait pu passer à côté de ça...
Aujourd'hui je sais apprécier la chance qui nous a été donnée... chaque jour qui passe...
Aujourd'hui, ma (notre) vie est délicieuse...
Aujourd'hui, nos petites filles sont en pleine santé et pleines de vie...

12 mois ont passé et la plaie est toujours ouverte... bien ouverte...
12 mois ont passé et on oublie pas cette immense détresse dans laquelle nous avons été plongée...
12 mois ont passé et le traumatisme est toujours présent... chez moi... et chez le papa
12 mois ont passé, et pas un microbe n'a franchi le seuil de notre porte...
12 mois ont passé, et on est si heureux!

Comment décrire le bonheur que nous apporte nos 2 toutes petites filles? C'est impossible pour moi. Je ne peux pas poser de mots sur cet amour infini que j'ai pour elles. Quelle était notre vie avant elles? Triste, surement. Parce qu'aujourd'hui elle est délicieuse.
Je me doutais que la maternité c'était chouette, parce que tout le monde le dit (enfin, tout le monde dit que la grossesse c'est chouette et j'ai detesté, mais bon...). Mais je me doutais pas à ce point.
Depuis que nos 2 rayons de soleil ont rejoins nos vies, je me sens si épanouie! Je me sens complète. Je me sens libre!
Est ce qu'on savoure à ce point à cause de la PMA? A cause de la prématurité? Ou est ce que tout le monde savoure autant?
Quelle aurait été notre vie si elles n'avaient pas été toutes les 2? Je préfère même pas y penser. Je me dis qu'elle aurait été si triste... J'aime les avoir toutes les 2. J'aime les voir toutes les 2. Interagir, se sourire, jouer, pleurer... Elles remplissent mon cœur de bonheur et de tendresse. Parfois, je pense à nos embryons congelés... Qui sont ils? Mais là n'est pas le sujet du jour.

Déjà 1 an à leurs côtés. C'est le plus beau cadeau de la vie!